mercredi 22 novembre 2017
Accueil > Actualités > Sefiane Hasnaoui, vice-président de Nissan Algérie, : « La nouvelle Micra sera présentée au salon de l’auto d’Alger 2017 »
Sefiane Hasnaoui, vice-président de Nissan Algérie
Sefiane Hasnaoui, vice-président de Nissan Algérie

Sefiane Hasnaoui, vice-président de Nissan Algérie, : « La nouvelle Micra sera présentée au salon de l’auto d’Alger 2017 »

Rencontré en marge du Mondial de l’automobile de Paris 2016, Sefiane Hasnaoui,  vice-président de Nissan Algérie, également président de l’Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A), affirme que la nouvelle Micra sera dévoilée à l’occasion de l’automobile d’Alger. Il a également évoqué les différents projets industriels de son groupe.

 

  •  Nissan vient de dévoiler la nouvelle Micra, quelles vos impressions et quand est-ce que qu’elle arrivera en Algérie ?

Sefiane Hasnaoui : La 5e génération de la Micra a marqué un bouleversement de tous les codes. Elle sera présentée au salon de l’automobile de 2017 à Alger avant la sa commercialisation au cours du second semestre d’autant plus qu’elle est produite en France. Elle m’a impressionné. Elle adopte un nouveau style qui fera d’elle la vedette du segment en Algérie.

  • Le délai de trois ans accordé par l’Etat pour l’instauration d’une activité industrielle ou semi-industrielle arrive à terme en janvier prochain, en tant que président de l’AC2A pensez-vous que l’activité des concessionnaires sera opérationnelle pour pouvoir bénéficier des agréments et des quotas d’importation pour 2017 ?

Certes, la loi de Finances de 2014 a accordé un délai de trois ans pour se préparer ! Il ne faut pas mélanger les éléments de cette loi qui ont pour objectif de contribuer au développement de l’industrie automobile avec la volonté de tous les acteurs. Du coup, tout opérateur qui n’a pas développé une activité industrielle ou semi-industrielle se verra retirer son agrément et ne pourra pas prétendre à la licence d’importation. Les ministères du Commerce et de l’Industrie ont été très clairs, et ces délais ont été fixés de manière transparente. Et ce sont des instructions qui émanent du président de la République et du Premier ministre.

  •  Qu’en est-il des projets industriels de Nissan Algérie ?

Comme vous le savez, le groupe Hasnaoui est l’un des premiers acteurs économiques qui a contribué au développement industriel de l’Algérie depuis les années post indépendance et n’a d’ailleurs pas attendu ces nouvelles dispositions pour s’inscrire dans cette stratégie et investir.  Nous avons annoncé que notre filiale GH Komatsu a entamé un projet d’une unité de rénovation de moteur à neuf à Oued Smar. Ce projet a été initié pour répondre aux besoins d’un important parc d’engins Komatsu et autres, commercialisés à travers le territoire national, cet investissement est financé à 100% par notre holding financier (GH Finance). Ce méga projet structurant sera également couplé à une cellule de formation que nous souhaitons sous l’égide du Ministère de la formation professionnelle, mettant ainsi en exergue le savoir faire de Komatsu, de Volvo & de Nissan, partenaires du groupe Hasnaoui depuis plus de 25 ans et permettant de passer de la théorie à la pratique tout en créant plus de 200 emplois à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *