dimanche 18 février 2018
Accueil > Actualités > Le projet d’usine Renault Trucks Algérie est-il remis en cause ?
Bergerat Monnayeur Algérie, nouvel agent distributeur Renault Trucks
Bergerat Monnayeur Algérie, nouvel agent distributeur Renault Trucks

Le projet d’usine Renault Trucks Algérie est-il remis en cause ?

Près d’une année après la pose de la première pierre de l’usine Renault Trucks Algérie à Meftah dans le wilaya de Blida, baptisée SOPROVI, en présence de nombreux invités dont les autorités locales, le projet tarde toujours à se concrétiser.

Même s’il n’est pas le seul projet à connaitre la même situation de blocage, la publication du dernier cahier des charges, le 28 novembre 2017, fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de production et de montage de véhicules, pourrait remettre en cause le projet de Renault Trucks Algérie.

Explication : le nouveau texte, dans son Art. 3 précise.que « L’activité de production et de montage de véhicules est ouverte aux opérateurs constitués sous la forme de sociétés commerciales, conformément à la législation en vigueur, attestant d’un minimum de trois (3) années d’expérience dans le secteur automobile et titulaires d’un agrément définitif de concessionnaire automobile délivré par le ministre chargé de l’industrie ».

Or, si Renault Trucks Algérie répond à cette exigence, son partenaire économique, BSF Souakri (Briqueterie des Frêres Soukri), qui détient 51% du capital, « est une entreprise familiale fondée par les frères Souakri, spécialisée dans la production de produits rouges destinée au BTP et à la construction », soit aucun rapport avec l’activité automobile.

Pour rappel, Renault Trucks et BSF Souakri avaient signé, en avril 2016 à Alger, un protocole d’accord pour l’assemblage de véhicules en Algérie lors du 3e Forum Algéro – Français de Partenariats.

Le protocole d’accord a pour projet de créer une joint-venture avec le groupe BSF Souakri et de débuter les opérations industrielles dans une nouvelle unité d’assemblage durant l’année 2017.

Les véhicules des marques du groupe Volvo devaient y être assemblés dans cette unité, principalement dédiée à Renault Trucks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *