jeudi 21 septembre 2017
Accueil > A la une > Montage automobile : quelle politique pour le nouveau ministre de l’industrie ?
Youcef Yousfi, ministre de l'Industrie et des Mines

Montage automobile : quelle politique pour le nouveau ministre de l’industrie ?

Avec la désignation d’un nouveau ministre de l’Industrie et des mines en la personne de M. Youcef Yousfi qui succède à M. Mahdjoub Bedda, on devrait s’attendre à de nouvelles orientations de la politique de l’industrie et de l’investissement notamment dans le domaine du montage automobile et de la sous-traitance.

Un secteur lié directement aux intérêts de l’État, sinon comment expliquer le limogeage de Bedda qui voulait revoir la politique d’investissement adoptée depuis plusieurs années.

Mahdjoub Bedda, avant son éviction du secteur avait soulevé des anomalies qui régnaient notamment dans le cahier des charges relatif aux conditions d’investissement dans les usines de montage automobile, avant d’annoncer un nouveau cahier des charges qui était encore à l’étude.

D’aucuns affirment que les déclarations de Bedda qui qualifiait le montage automobile local « d’importation déguisée » n’a pas été au goût de hauts responsables au pouvoir.

Le désormais ancien ministre de l’Industrie et des mines devait également revoir en profondeur la politique des avantages fiscaux accordés dans le cadre du dispositif SKD/CKD, après avoir constaté ‘‘plusieurs  dysfonctionnements’’ depuis sa mise en œuvre en 2000.

Maintenant que M. Youcef Yousfi est nommé nouveau ministre, tout est curieux de savoir quelle sera sa politique d’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *