lundi 27 mars 2017
Accueil > Actualités > Le directeur général du groupe Renault Algérie répond aux questions des clients (APOCE)
renault-apoce-algerie

Le directeur général du groupe Renault Algérie répond aux questions des clients (APOCE)

Le directeur général du groupe Renault en Algérie, Guillaume Josselin, a répondu aux questions de l’Association de protection et orientation du consommateur, et son environnement (APOCE) sur certaines préoccupations des clients algériens.

 

1- Une rumeur s’est installée, depuis quelques semaines, concernant la Sandero Stepway produite en Algérie, quant à l’arrêt de fabrication de ce modèle à l’usine d’Oued-Tlelat. Confirmez-vous cette information ?

– Cette information est sans fondement, il n’y a pas d’arrêt de la production de Sandero et l’usine fonctionne normalement, conformément à son plan de marche. Il convient de rappeler que la production de ce 2e véhicule a commencé seulement l’été dernier et que la montée en cadence est progressive afin de respecter tous les jalons qualité conformes aux normes et aux standards internationaux du groupe.

2- Dans ce cas, pourquoi avez-vous arrêté les commandes, information qui nous a été transmise par vos commerciaux eux même ?

– Nous avons effectivement décidé d’arrêter la délivrance des proforma, pour le moment, sur la version diesel de la Sandero Stepway Made in Bladi, car la demande est extrêmement importante sur ce véhicule, compte-tenu notamment de son rapport qualité/prix imbattable sur le marché, et nous ne voulons pas prendre de commandes que nous ne pouvons pas satisfaire dans des délais raisonnables et créer ainsi de l’insatisfaction auprès de nos clients.

3- Vous dites que la demande est supérieure à l’offre et que vous ne pouvez pas satisfaire tous vos clients, mais une rumeur circule sur le fait que vous ayez des véhicules disponibles que vous détournez pour un canal privilégié, est ce que c’est vrai ?

-Absolument pas ! Il n’y a aucun canal privilégié chez Renault Algérie et nous traitons tous nos clients à la même enseigne. Je me permets de vous rappeler que nous sommes un grand groupe du secteur de l’automobile, avec des procédures et des standards clairs et transparents, respectés dans les 128 pays dans lesquels nous opérons. Toutes nos commandes sont traitées par les 64 agents agrées du territoire national ainsi que dans nos 3 succursales, à travers un système de commandes que nous avons conçu pour traiter les demandes par ordre chronologique. Aucune commande ne peut être traitée autrement. Par ailleurs, l’exceptionnelle demande à laquelle nous faisons face et que nous ne pouvons malheureusement par satisfaire dans sa totalité dans l’immédiat, crée des frustrations auprès de nos clients, que nous ne pouvons que comprendre. C’est d’ailleurs pour cela que nous ne pouvons simplement pas nous permettre de prendre des commandes avec des délais de livraison impossibles à respecter, d’où l’arrêt momentané des pro-forma dont je viens de vous parler.

4- Depuis l’ouverture de l’usine, il était prévu une montée en cadence importante surtout depuis le lancement du 2e véhicule, mais ce n’est pas l’impression que ça donne quand on voit le résultat aujourd’hui, est-ce que vous comptez honorer vos engagements ? où en êtes-vous concrètement ?

– L’usine de Renault Algérie production a tenu tous ses engagements depuis le lancement de Symbol en novembre 2014 et est même en avance par rapport à son plan de marche, notamment depuis le recrutement et la formation d’une 3e équipe, opérationnelle depuis juin 2016. Cette impression est le résultat de la pénurie globale de véhicules sur le marché, avec une demande supérieure à l’offre, et nous allons nous attacher à y répondre au mieux de nos possibilités de production

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *